ENT Box, pour survivre en « milieu numérique hostile » et même plus

Face au manque de souplesse de certains Environnement Numérique de Travail, à leur coût, aux problèmes de réseau et de débit qu’il est possible de rencontrer sur de nombreux établissements, les professeurs « geeks » s’organisent. Des alternatives libres et pratiques commencent à émerger, de moodlebox à ENT Box.

Voici un petit peu plus de deux mois que j’expérimente l’application ENT Box en cours. Fort de ces huit semaines de pratique, il me paraît intéressant de faire un petit point sur cette solution d’environnement numérique de travail qui me semble au final plutôt pertinente.

Qu’est-ce qu’ENT Box ?

ENT Box a été conçu par un professeur de physique-chimie, Marc Aurélien Chardine, du lycée Pierre Corneille de Rouen. Elle est prioritairement conçue pour les « milieux numériques » hostiles, même si son application est vous allez voir beaucoup plus large.

Le principe est le suivant. Vous installez l’application ENT Box sur un PC Windows de votre salle puis reliez celui-ci à un routeur wifi. Tous les ordinateurs connectés à ce réseau et qui entrent l’adresse IP du poste serveur dans leur navigateur internet ont alors accès aux applications web proposées :

  • Un blog WordPress équipé d’un exerciseur (plugin H5P) ;
  • Un module Etherpad pour l’écriture collaborative. Il donne accès à un pad de classe mais comporte aussi des pads destinés aux élèves ;
  • Une application de réseau social afin de permettre aux élèves d’échanger ;
  • Un espace téléchargement dans lequel l’enseignant peut mettre des fichiers à disposition des élèves ;
  • Un espace téléversement pour que les élèves rendent un travail à l’enseignant ;
  • Un module Owncloud, qui permet aux élèves de déposer leur travail puis de le retrouver la fois suivante ;
  • Wikipédia hors ligne (après que l’enseignant est pris de soin de télécharger et installer l’archive Zim avec le contenu de la célèbre encyclopédie collaborative en ligne) ;
  • Une bibliothèque de livres numériques ;
  • Un Wiki.

entbox-capture-1024x688

Chacun de ces modules peut être activé ou désactivé à l’envi. Il est ainsi possible de ne laisser aux élèves que le strict nécessaire.

Pour le blog, Owncloud et le réseau social, des comptes utilisateurs sont prévus pour les élèves. Une fois ceux-ci répartis, chacun possède sa propre session avec des identifiant et mot de passe identiques pour toutes les applications. J’ai pour ma part affecté ces comptes à mes élèves en prenant bien soin de noter tout cela dans un petit tableau. Durant les deux mois d’essai, les élèves ont donc toujours utilisé les mêmes sessions, ce qui a grandement facilité le travail.

ENT Box est conçu pour fonctionner sans connexion internet. L’application permet d’organiser un réseau, à l’échelle de la salle de classe, qui ne soit pas tributaire du réseau pédagogique plus ou moins fonctionnel ou même des débits. Chaque élève peut se connecter avec les outils qu’il a à sa disposition : poste informatique classique, téléphone portable, tablette, ordinateur portable. Il suffit pour cela que l’appareil se connecte au routeur wifi relié à l’ordinateur sur lequel est installé ENT Box puis se rende à l’adresse indiquée par l’enseignant.

Diagramme1

A un moment où le chantier du numérique avance laborieusement, l’application offre à l’enseignant un environnement totalement gratuit et dont il garde la maîtrise. Il suffit d’installer l’application sur un ordinateur et d’un routeur wifi de base que vous pourrez acheter 30 euros au supermarché du coin.

Je vous rassure tout de suite, aucune compétence technique n’est requise et l’application n’est pas réservée aux fondus d’informatique. ENT Box s’installe comme n’importe quel programme. L’accès aux applications proposées se fait à partir d’une simple navigateur internet et d’une adresse IP que fournit le logiciel. Si vous souhaitez vous faciliter la vie et garder une adresse IP fixe pour le serveur, il faudra alors paramétrer votre routeur Wifi. Autrement, vous pouvez l’utiliser tel quel, sorti de la boite. Les tutoriels proposés sur le site d’ENT Box sont clairs et vous guideront pour vos premiers essais.

Pourquoi ENT Box ?

Enseignant dans un établissement rural et responsable réseau, je me suis intéressé à l’application au moment de l’arrivée d’une classe numérique mobile dotée de 16 tablettes. Différents problèmes se posaient alors :

  • Les tablettes n’étaient pas intégrées ni intégrables au réseau de l’établissement. Il me fallait donc trouver une façon simple d’organiser le travail de classe au niveau numérique.
  • L’établissement possède bien un ENT avec un Moodle que j’utilise moi-même beaucoup. Moodle est un excellent outil, mais construire un cours prend du temps et la technicité de l’outil rebutait les collègues.
  • L’ENT étant hébergé sur l’établissement, l’accès de l’intérieur ne pose aucun problème. En revanche, de l’extérieur cela est parfois beaucoup plus laborieux. Dès que les sessions de cours sont un peu élaborées, le chargement des pages devient plus lourd et le transfert de certains fichier peut prendre un temps. A la longue, cela peut devenir un peu énervant lorsqu’on tente de construire une séance.
  • De l’intérieur de l’établissement, les débits de connexion peuvent eux aussi être problématiques. L’accès simultané à une vidéo en ligne être semée d’embûches, surtout quand elle se trouve sur Youtube. Au bout de sept élèves connectés, le chargement des pages est soudain ralenti pour tout le monde.
  • Enfin il me fallait trouver une solution viable et simple afin d’assurer de bonnes conditions de travail sur les tablettes alors même que le réseau informatique est en pleine expansion. En plus de mon travail d’enseignant et formateur, je gère seul plus de 80 postes sur le collège. Celui-ci ayant été retenu pour le plan numérique, les 5ème bénéficieront de tablettes l’année prochaine, puis les 4ème l’année suivante, et enfin les 6ème et les 3ème. Je ne voyais pas le réseau ni notre connexion wifi supporter 300 connexions simultanées. J’ai moi-même réalisé le câblage de l’établissement et je suis bien placé pour en connaître les limites. Pour que tout cela fonctionne en même temps, il fallait créer des mini-réseaux à l’échelle des salles de classe, chacune constituant un espace de travail différent. Mais pour qu’elle emporte l’adhésion, la solution proposée devait être simple. J’ai donc découvert ENT Box à point nommé.

Ma configuration

Faisons un point sur l’installation de l’ENT Box dans ma salle de cours. L’application est installée sur un mini portable qui a plus de 5 ans (Asus eee PC 1215N) et je l’utilise selon deux configurations :

  • Lorsque je veux profiter d’ENT Box ET de la connexion à internet, je branche mon portable directement sur le switch du réseau qui est installé dans ma salle. Les tablettes sont elles connectées au routeur Wifi de la mallette de la classe numérique mobile, lui-même relié au même switch. L’inconvénient est un temps de chargement un peu plus long pour les pages d’ENT Box. De même, cette configuration rend le Pad inutilisable car l’application charge en boucle au bout d’à peine 3 connexions simultanées.
  • Lorsque je n’ai pas besoin d’internet, j’utilise la configuration recommandée. J’ai fait l’achat d’un petit routeur D-Link à la FNAC du coin (30 euros). Le portable est branché en filaire dessus, les tablettes connectées en wifi. Pour faciliter la mise en place, j’ai créé un réseau wifi « ENT Box » totalement ouvert, donc sans mot de passe. Le plus délicat a été de basculer d’une configuration avec proxy à une configuration sans proxy. Mon établissement utilise en effet un serveur proxy pour l’accès internet. Pour se connecter, celui-ci doit être déclaré dans le navigateur. Il me semblait délicat et un peu dangereux de demander aux élèves d’aller bricoler dans les paramètres du navigateur. J’ai donc installé un petit plugin dans Mozilla Firefox intitulé proxy switcher. Un clic sur l’icône du proxy et l’élève passe d’une connexion avec proxy à une connexion sans proxy, donc d’ENT Box avec internet à ENT Box sans internet. L’opération peut être aussi réalisée sous Windows 10 à partir du centre de notification (VPN>Proxy>Activer ou désactiver le proxy).

proxy

Peut-être trouvez-vous ces deux dispositifs un peu lourd à gérer. Rien n’empêche de choisir la configuration qui vous semble la plus adéquate. Il n’est pas non plus certain que vous ayez besoin de déclarer un proxy pour vous connecter à internet dans votre établissement. La seconde configuration, avec routeur est donc sans connexion internet est sans conteste celle que j’utilise le plus : ENT Box ouvre suffisamment de possibilités pour suffire à un travail de classe.

WP_20160625_09_07_36_Pro

Quelles utilisations en histoire géographie ?

Au fil des semaines, ENT Box est devenu le complément indispensable de mes tablettes en histoire-géographie. Ma classe est organisée en îlots et je pratique volontiers la pédagogie coopérative, les tâches complexes ou différenciées. Je me suis même mis à pratiquer les ceintures de maîtrise et je dois avouer que l’application m’est d’un grand secours.

WP_20160625_09_07_25_Pro

Le blog, espace pour organiser le travail de la classe

Dès que les tablettes sont distribuées, les élèves ont pris l’habitude de se connecter à ENT Box, et plus particulièrement au blog, qui est devenu la référence incontournable pour organiser le travail de classe. Les tâches à effectuer y sont déposées avec des liens renvoyant vers les fiches de consignes et les documents ressources. J’ai fait le choix de placer tous ces éléments dans l’espace téléchargement et ensuite de faire un lien à partir du WordPress. Le tout est simplement de ne pas oublier de faire des liens relatifs afin que cela fonctionne dans toutes les configurations.

Si des vidéos sont disponibles dans les documents de ressource, elles sont lues en streaming sur chaque navigateur sans que le débit s’en ressente le moins du monde. Pour les fichiers pdf, je les rends disponibles en téléchargement ou lisibles directement en ligne grâce à l’application Flexpaper. Elle génère une liseuse html5 souple d’utilisation que j’héberge dans la partie téléchargement avec lien à partir du blog. L’utilisation du logiciel est gratuite pour des fichiers pdf de moins de 10 pages.

Pour séquencer les séances de cours, les articles WordPress sont découpés en plusieurs pages qui correspondent chacune à une étape du travail ou de la réflexion. Ce découpage se fait très simplement à l’aide de la balise .

Des questionnaires sont parfois insérés dans le cours. Ils sont élaborés à l’aide du plugin H5P, intégré par défaut dans le blog d’ENT Box. Les élèves y répondent après s’être identifiés sur le site. Cela me permet de suivre leur activité et de consulter les résultats, la console d’administration du WordPress les présentant questionnaire par questionnaire. J’utilise ceux-ci en début ou en fin de séance : en fin de séance, ils me permettent de vérifier que les notions essentielles sont bien comprises, en début de séance cela permet un rapide contrôle de l’apprentissage des leçons. C’est un peu chronophage au départ mais, dès que les élèves ont pris l’habitude et savent manipuler l’interface, la mise en place se fait relativement vite.

Il arrive enfin que j’organise mes séances de cours autour de mini-sites ou de modules Opale que je conçois moi-même. Ceux-ci sont alors hébergés dans la partie téléchargement. Il suffit une fois encore de renvoyer vers eux à partir du blog.

En fin de séance, les élèves savent qu’ils peuvent soit me renvoyer le travail terminé grâce à l’outil téléversement, soit le déposer dans le module Owncloud pour le récupérer la fois prochaine. Nous avons pris l’habitude de ne rien laisser sur les tablettes pour ne pas les encrasser et afin que chacun soit bien assuré de retrouver son travail à la prochaine séance. Elles sont en effet utilisées par plusieurs classes et bientôt par plusieurs enseignants.

Capture

Un outil au service de la différenciation

Lorsque je souhaite mettre en place une différenciation, là aussi ENT Box trouve tout son sens :

  • Les élèves récupèrent les fiches qui leur sont destinées ;
  • Lorsque des fiches d’aide sont prévues, je les mets à disposition dans des pages du blog pour lesquelles l’accès se fait grâce à un mot de passe. Il me suffit alors de glisser celui-ci aux élèves qui en ont besoin ;
  • Des documents, des vidéos complémentaires peuvent être mis en accès pour ceux qui le souhaitent ou désirent creuser certains aspects du sujets ;
  • Les élèves les plus en avance peuvent se voir demander de produire un questionnaire (QCM, texte à trous…) qu’ils mettent ensuite en ligne sur le blog grâce au pluggin WordPress H5P qui est installé par défaut. Chacun peut ensuite tenter de se confronter aux questionnaires des camarades. Un guidage des élèves est nécessaire lors de la première utilisation.

 

Le Wikipédia hors ligne permet aux élèves de mener de petites recherches courtes. Son utilisation est modeste mais pratique.

L’incontournable module Etherpad

Le module Etherpad permet de pratiquer l’écriture collaborative. Je ne creuserai pas le sujet ici, car je l’ai déjà abordé dans plusieurs articles de ce blog. Il vous suffit de vous y reporter. Sachez simplement que ce module vous rend entièrement maître de l’hébergement. Il permet d’ouvrir des Pad personnels mais aussi un Pad de classe auquel tout le monde peut se connecter pour apporter sa contribution à la construction du cours.

J’ai par exemple mené des corrections d’exercices au cours desquelles l’élève qui suggère la réponse entre lui-même le texte dans le Pad de classe. Le cours se construit ainsi petit à petit et chacun peut y contribuer et l’enrichir de façon simple.

Des idées pour la suite…

Certains aspects d’ENT Box me restent encore à explorer. Le réseau social tout d’abord. Il me paraît tout à fait adapté pour ces séquences au terme desquelles l’objectif est de définir une notion clef (Etat totalitaire, humanisme, Renaissance, violence de masse, guerre totale ; démocratie…). Par petits groupes, après la recherche documentaire puis la production écrite, les élèves rassemblent tout ce qu’il savent afin de faire le bilan et en arriver à la notion clef. Par binôme, ils peuvent alors proposer leur définition sur le réseau social, commenter celles de leurs camarades, valider certaines idées. La dernière phase de cette réflexion consiste alors à reprendre les propositions les plus pertinentes pour en arriver à une définition commune. Tout ceci reste bien entendu très théorique mais, dès que l’occasion va se présenter, je me ferai un devoir de tester ce type de dispositif.

Il me reste aussi encore à tester le Wiki, mais j’attends d’avoir une idée cohérente qui donne sa véritable place à ce magnifique outil. Peut-être un Wiki de classe à compléter au fur et à mesure de l’année… Nous verrons dans ce cas l’année scolaire prochaine.

N’hésitez pas à faire simple

Si mes stratégies vous semblent complexes, sachez qu’il est possible de se contenter des modules Téléchargement et Téléversement. Il suffit de déposer les documents par un simple copier/coller dans l’espace téléchargement (fichiers doc ou pdf, vidéo, audio), de montrer à l’élève comment les récupérer puis renvoyer son travail à l’aide du module Téléversement. Quelques minutes à peine sont alors nécessaires. Même les collègues peu chevronnés dans l’utilisation des nouvelles technologies se sont avérés intéressés et trouvent cette solution plus simple pour organiser le travail sur une classe numérique mobile qu’avec une solution professionnelle comme HP classroom manager. Il faut dire que ce logiciel n’a clairement pas été pensé par des enseignants.

Vous l’aurez compris, je suis plutôt conquis par ENT Box et cela d’autant plus que son auteur est ouvert aux propositions, réactif et propose régulièrement de nouvelles versions avec des améliorations. Mon plus grand espoir est qu’un jour une version stabilisée sorte pour le Rapsberry Pi 3. Il suffirait alors d’arriver en cours avec ce petit boîtier et d’y connecter les élèves. En attendant, la version Windows est un excellent outil.

Pour aller plus loin :

Le site d’ENT Box ;

Les tutoriels d’ENT Box ;

La partie pédagogie du site ENT Box, plutôt complète.

3 thoughts on “ENT Box, pour survivre en « milieu numérique hostile » et même plus

  1. bonjour je suis en train de tester le système et j’ai une question. mes élèves ont tous une tablette et il y a un proxy au lycée. j’ai lu attentivement ce que vous avez écrit au-dessus. je précise que j’ai une borne wifi dans ma classe. Si je comprends bien, je fais décocher le proxy aux élèves et ça devrait marcher ? Ma tablette sur laquelle le programme est installé se connecte sur la borne wifi et ensuite je dis aux élèves de cliquer sur la même borne ? Est ce que l’achat d’un routeur permettrait de contourner cela ? d’avance merci
    Cordialement
    Jean-Pierre Costille

    1. Bonjour.

      Si vous utilisez la borne wifi de votre classe, reliée au réseau de l’établissement, il faut passer par le proxy établissement mais vous ne pouvez alors profiter que d’un petit nombre des fonctionnalités d’ENT Box (blog, téléchargement, téléversement). Les débits vont s’en ressentir. Vous ne pouvez utiliser en principe votre borne pour générer un réseau indépendant car elle doit simplement servir de pont vers le serveur DHCP et le proxy (mode Bridge). Vous pourriez changer les paramètres mais l’administrateur risque de ne pas apprécier, et vous risquez de vous perdre un peu dans la configuration si vous n’êtres pas habitué.

      Pour que tout fonctionne de façon idéale, voici mes recommandations :
      – Wifi indépendant qui fait fonction de serveur DHCP (donc un petit investissement en routeur, à moins que l’on puisse vous en prêter un pour un essai) ;
      – Si les tablettes utilisent normalement le proxy, vous l’enlevez (connexion directe) et les connectez au réseau généré par la borne d’accès ;
      – vous reliez vos postes à la borne de préférence avec un câble réseau.

      Personnellement, c’est comme cela que je fonctionne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *