3ème : la Première Guerre mondiale, vers une guerre totale

La Première Guerre mondiale marque de façon de façon violente l’entrée dans le XXème siècle. Elle s’affirme comme une rupture, un conflit d’un type nouveau : première guerre mondiale et totale, première guerre industrielle, elle voit l’émergence d’une violence de masse et le premier génocide. En 1919, au moment des traités de paix, l’Europe change soudain de visage ; les Empires disparaissent et de nouveaux rapports de force se dessinent.

Cette leçon est donc, un moment essentiel pour bien comprendre l’évolution de l’Europe et du monde dans les décennies qui vont suivre.

Les podcasts vidéo et audio

La capsule vidéo de cette leçon porte sur le nouveau visage de l’Europe qui s’esquisse au terme de cette Première Guerre mondiale.

Vous pouvez aussi consulter, pour compléter votre apprentissage, les podcasts que j’avais réalisé les années précédents. Ils abordent d’autres aspects tout aussi essentiel :

La carte mentale de la leçon

Bien mémoriser, c’est aussi bien apprendre l’architecture de la leçon pour mieux se repérer et donc saisir ce qui est important. Voici une des cartes mentales, un peu retravaillée, qui a été élaborée au cours de la séance de révision.


Les exercices

Réviser, c’est bien entendu faire des exercices afin de consolider et de fixer durablement vos connaissances :

Pour aller plus loin

Il y a pléthore de ressources internet sur la Première Guerre mondiale et il est possible de naviguer durant des jours en découvrant toujours de nouveaux sites. Voici donc une petite sélection pour compléter votre culture sur le sujet :

  • FranceTVeducation met à disposition un très beau site sur la bataille de Verdun.
  • L’année dernière, France Télévision a diffusé une série de reportages intitulée « Apocalypse, la Première Guerre mondiale ». Même si certains aspects sont contestables (scénarisation, images coloriées…), le mini-site de la série est plutôt bien fait et comporte de nombreux extraits vidéos pour mieux visualiser chaque phase du conflit.
  • France Télévision propose enfin une expérience interactive qui permet de suivre 10 destins de personnes profondément marqués par la Première Guerre mondiale. Une façon originale et attractive de découvrir l’impact de ce conflit à l’échelle individuelle. Attention, le site propose une inscription, pensez donc à demander l’autorisation à vos parents. Le site est plutôt lourd et demande une connexion haut débit solide.
  • J’allais oublier l’essentiel, qui est de vous encourager à aller voir au CDI et à demander à la documentaliste. De nombreux ouvrages très accessibles existent sur la Première Guerre mondiale :
    • Pour ceux qui n’aiment pas lire, consultez les bandes dessinées de Tardi (C’était la guerre des tranchées…). J’ai d’ailleurs inséré en image, ci-dessous, un extrait de planche particulièrement saisissant sur le bilan humain de la « Der des Der ».
    • Si vous aimez le feuilletage, lisez quelques lettres de Poilus publiées dans la collection Librio.
    • Et enfin pour les lecteurs, les vrais, piochez dans les nombreux romans publiés par les anciens combattants de la Première Guerre mondiale : Le Feu de Henri Barbusse, A l’ouest rien de nouveau d’Erich Maria Remarque… Au passage, il est intéressant de noter que l’oeuvre de Barbusse est tombée dans le domaine public. Vous pouvez donc télécharger les romans de Barbusse au format epub et les lire sur votre ordinateur, votre tablette ou votre téléphone (pour PC utilisez le logiciel Calibre, pour tablette ou téléphone orientez-vous vers l’application Aldiko). Les deux romans que je vous ai mis dans l’archive sont Le Feu et L’Enfer, ils ont été mis à disposition par le site Ebooksgratuits.com.

 

Extrait de C'était la guerre des tranchées

Extrait de C’était la guerre des tranchées de Jacques Tardi

Et si vous êtes vraiment perdu…

Pour ceux qui sont complètement perdus ou qui ont loupé les épisodes précédents, il reste une ultime solution, le C’est pas Sorcier sur la Première Guerre mondiale. C’est un peu simpliste et destiné à un public beaucoup plus jeune, mais bon, ça peut toujours servir.

Leave a Reply